Croquis d'un soir d'été


Je vous partage aujourd'hui un texte écrit un soir d'été, reflet des petits moments de simplicité et pourtant si précieux que la vie semble prête à nous offrir.




Les volets sont clos. Le ballet des hirondelles va bientôt prendre fin.
Au loin, on devine les bruits. Un chien aboie, un avion fend l’air…
La nuit s’apprête à  tomber.
Les yeux tournés vers les cieux, j’aperçois la première étoile. Je m’apprête à glisser dans les silences de la nuit.
Parfois, ici ou là, un claquement dans l’eau. La faune aquatique s’éveille.
Il est 22h57.

La pierre de granit fait office d’assise.
L’esprit guide à mes côtés, impassible, profite de ces quelques instants. Tandis que le chèvrefeuille nous berce de ses effluves.
Les dernières lueurs offrent un spectacle chaleureux tandis que les ombres menaçantes déjà s’élèvent.

La vie nocturne prend place. Paisible est la scène, en apparence seulement.
Les hirondelles ont arrêté de gazouiller. C’est maintenant aux chauves-souris d’entrer en scène, les percussions apaisantes des grillons en fond sonore.
Ici et là, on s’empresse pour offrir aux spectateurs, la majesté d’un soir d’été.
L’esprit guide est toujours impassible.
Alors que je noircis de mon encre cette page à l’origine immaculée, ma vision se trouble. Je ne pourrai bientôt plus écrire.

L’air se découvre plus frais. L’obscurité se fait dense.
Au loin, une chouette hulule.
Une deuxième étoile vient d’apparaître. Et je presse l’encre comme je presserai le pas.
Un oiseau vient de me survoler. Il me rappelle à l’ordre.
L’esprit guide cogne sa tête contre mon genou, amicalement. Il est temps pour moi de poser cette plume et de profiter humblement du spectacle.

Voyez-vous, même si chaque soir semble identique. Il y a toujours dans le fond de l’air, une note étrange et singulière qui nous rappelle comme le temps poursuit sa course et comme la vie est éphémère.

À pas feutrés, et sans mot dire, l’esprit guide et moi-même nous retrouvons blottis l’un contre l’autre sous une fine couverture. Heureux et infiniment reconnaissants de ces petits riens qui rythment nos vies. Et qui, à qui sait les observer, rend notre subsistance plus douce…

Un peu plus tôt dans la soirée, j’avais sorti mon appareil de sa léthargie. J’immortalisais alors une araignée profitant de son repas sur un pétale comme nous le ferions d’un balcon.
Ainsi va la vie…




A la mémoire de ma bien-aimée Perséphone


Je griffonnais ces lignes et, à cet instant, je n'avais aucune connaissance du dessein de mon cher esprit-guide.
Elle s'en est allée pour Lughnasadh, ce 1er août. Et son absence est toujours aussi pesante. Et cela même si je m'estime chanceuse d'avoir été choisi par ce petit être, cette adorable chatte malicieuse.
Puisse t'elle reposer en paix parmi les siens. Puisse t'elle séjourner en toute quiétude aux Champs-Élysées.



Profitez des petits moments offerts aujourd'hui
car ils sont les précieux souvenirs de demain.

2 commentaires:

  1. Bonjour Stéphanie, je suis contente de recevoir de tes nouvelles, même si elles sont un peu tristes. Pour avoir vécu cette tragédie plusieurs fois, je peux comprendre ce que tu ressens. J'ai moi aussi toujours été en symbiose avec les chats, j'en ai recueilli depuis ma plus tendre enfance, tous les chats perdus s'invitent chez moi et je suis incapable de leur résister. C'est très dur de les perdre et on ne les oublie jamais, ils nous donnent tellement de tendresse!
    Ceci dit, c'est un très joli texte plein de poésie comme tu sais si bien les écrire.
    J'ai eu moi aussi un chagrin cet été, j'ai perdu ma tante que j'aimais beaucoup et ça m'a tourneboulée. Du coup je n'écris plus sur mes blogs, je n'en ai plus envie, je ne commente même plus ceux des autres. je fais une exception pour toi car je crois que tu es celle avec qui j'ai le plus d'affinités. Je lis beaucoup et je fais, du moins j'essaie de faire, quelques aquarelles également, mais j'ai beaucoup à apprendre encore.
    Ici je ne vois plus d'hirondelles depuis un certain temps, les cigales ne chantent plus bien qu'il fasse encore très chaud la journée, mais l'automne avance à pas de géants, les jours raccourcissent très vite et accentuent la tristesse de cette fin d'été.
    Je t'embrasse fort en te souhaitant de surmonter la perte de ta Perséphone si jolie, à bientôt.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Annie,
      Je constate que nous avons le même passif et les même manies concernant les chats de hasard ;)
      Oui, ils donnent sans se soucier du retour. Ils s'abandonnent...
      Je suis désolée d'apprendre cette triste nouvelle à mon tour. Je pensais que tu profitais des beaux jours pour passer du temps en extérieur. Je n'imaginais pas ça et te présente mes plus sincères condoléances... La perte d'un être cher est toujours une tragédie ! Même si je me dis que les moments passés doivent être chéris, et même si mes croyances me poussent à croire en un "après" à leurs côtés, il n'empêche que l'absence est difficile à surmonter. Je comprends bien que ta soif d'écriture soit pour l'instant en suspens... Je suis terriblement navrée d'apprendre la nouvelle. Aucun mot ne me vient. En existent t'ils d'assez apaisants dans ces moments là ? Cela dit, si tu as besoin d'une oreille, ou simplement de papoter, n'hésite pas à m'envoyer un message ♥
      En ce qui concerne l'aquarelle, il me semble que ce soit un loisir méditatif. Comme le disait une aquarelliste de l'atelier "lorsque je peins, j'oublie tous mes soucis. Je ne pense plus à rien." Je remarque ça aussi. Je ne sais pas si c'est ton cas ? En tous les cas, j'ai encore tant de choses à apprendre moi aussi... Mais notre directrice d'atelier est formidable ! Alors tout devrait bien se passer. Et l'ambiance y est bienveillante. J'ai déjà hâte d'y retourner !
      Oui, l'automne est en marche, Mabon et ses teintes chaleureuses approche... Je t'avoue que la passionnée de forêt et de photographie que je suis, attendait cela avec impatience ! Mais je comprends qu'on puisse trouver cette saison plus mélancolique, morne, surtout dans une telle circonstance.
      Je t'envoie mes plus belles pensées et si tu as besoin, surtout n'hésite pas ma douce... Des Bisous ♥

      Supprimer